Blog

Un témoignage poignant, triste, car c’est une réalité pour beaucoup. Notre société qui ne tolère plus rien et juge tout de suite en collant des étiquettes.
Seule solution l’éducation pour comprendre avant de juger.

https://www.brut.media/fr/health/gabrielle-se-bat-contre-la-grossophobie-8443307b-b960-4fe7-ba36-ac2fc57e7c3b

Ça me rappel un court métrage de Maxime Ginolin que j’avais posté ici.
https://visiongrandangle.com/grosse-le-film/

(suite…)

Le témoignage d’un rescapé d’Oradour-sur-Glane

PASSEUR DE MÉMOIRE. « Tout d’un coup, j’entends le bruit caractéristique de la culasse qu’on tire pour mettre la balle dans le pistolet. Et ça tire. ‘Clac, clac, clac’, et ça tire à nouveau. Ils étaient en train de donner le coup de grâce. » 10 juin 1944, Oradour-sur-Glane. 642 villageois, hommes, femmes, enfants sont massacrés par les nazis. Aujourd’hui disparu, Marcel Darthout était l’un des derniers rescapés du massacre. Il témoignait en 2013.

Extrait d’un témoignage de France Culture sur INA.fr

Quelques lieux à photographier

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2019/11/03/station-de-metro-gare-village-cinq-lieux-abandonnes-a-visiter-en-europe_6017833_4497319.html

Une gare fantôme dans les Pyrénées espagnoles

Dans l’ancienne gare de Canfranc, en Espagne, la nature a repris ses droits sur les wagons rouillés.
Dans l’ancienne gare de Canfranc, en Espagne, la nature a repris ses droits sur les wagons rouillés. THIERRY LLANSADES/CC BY-ND 2.0

Cette gare-là n’a plus vu passer un train depuis cinquante ans. Le « Titanic des montagnes », comme on la surnomme, a pourtant eu sa grande époque, inaugurée en grande pompe en 1928, au cœur des Pyrénées espagnoles. Un buffet, un hôtel de luxe, un bureau de change, une infirmerie et un poste douanier animaient alors la gare de Canfranc. Une prouesse architecturale démesurée, aux airs de gare Saint-Lazare, dans un environnement hostile. Aujourd’hui son grand hall délabré aux innombrables fenêtres paraît bien silencieux. Vous la trouverez toujours là, échouée au milieu des pics aragonais, entourée de quelques wagons rouillés recouverts par les herbes. Mais la station perdue dans les montagnes est mythique : pendant la seconde guerre mondiale, elle a vu transiter juifs et résistants fuyant l’Europe occupée, mais aussi des tonnes d’or volées par les nazis. Le déraillement d’un train de marchandise dans les années 1970 mit fin à son destin ferroviaire.

Lire la suite « Quelques lieux à photographier »

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑