Le témoignage d’un rescapé d’Oradour-sur-Glane

PASSEUR DE MÉMOIRE. « Tout d’un coup, j’entends le bruit caractéristique de la culasse qu’on tire pour mettre la balle dans le pistolet. Et ça tire. ‘Clac, clac, clac’, et ça tire à nouveau. Ils étaient en train de donner le coup de grâce. » 10 juin 1944, Oradour-sur-Glane. 642 villageois, hommes, femmes, enfants sont massacrés par les nazis. Aujourd’hui disparu, Marcel Darthout était l’un des derniers rescapés du massacre. Il témoignait en 2013.

Extrait d’un témoignage de France Culture sur INA.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑